Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Apinord Dunkerque et son rucher-école

Apinord Dunkerque et son rucher-école

APINORD DUNKERQUE participe à la défense de l'Abeille Noire et de la bio-diversité en Flandre-Maritime au-travers d'évènements et de partenariats avec diverses associations, collectivités et entreprises. Son rucher-école, créé en 2004 par une bande d'apiculteurs passionnés par l'abeille, menée par Didier ROMMEL, organise chaque année une session de cours d'octobre à septembre. Il est situé au sein de l'EPLEFPA des Flandres, LPA de Dunkerque - 1072, rue de Leffrinckoucke - 59240 DUNKERQUE. Pour tout contact : apinord.dunkerque@yahoo.fr


Loon-Plage : les abeilles au cœur de la future Maison de la nature au Parc Galamé

Publié par Les Ruchers d'Apinord sur 10 Février 2015, 19:27pm

Catégories : #Apinord Dunkerque, #Articles de Presse

Annoncée par les élus, encensée par les riverains, la Maison de la nature verra bien le jour en 2015. Liés à la mission de construction du terminal méthanier, les travaux s’effectueront sur plusieurs mois, permettant une livraison pour la fin de cette année et une inauguration prévue pour la saison estivale 2016.

Le maire, Éric Rommel, fait le point sur le dossier de construction de la Maison de la nature, son aménagement, sa finalité. Le nouvel équipement se trouvera dans le Parc Galamé.

Où en est le projet de la Maison de la nature ?

« Le permis de construire a été signé. Il y a quelques petites touches à apporter, mais on espère démarrer les travaux avant le mois d’avril pour avoir terminé au maximum le 31 décembre. C’est une mesure compensatoire à la construction du terminal méthanier. Quand la mission de construction du terminal méthanier s’arrêtera pour passer en phase d’exploitation, on devra avoir terminé toutes les mesures compensatoires. »

Cela laisse présager de longs mois de travaux...

« Une fois que le bâtiment sera terminé, il faudra encore faire toute la scénographie, la décoration intérieure… Le gros œuvre doit être terminé avant la fin 2015 pour régler les détails, commencer à s’approprier l’endroit, faire les expositions… Une inauguration serait envisageable en juin ou en juillet 2016 ! Pour la saison estivale 2016, il faut que la Maison de la nature soit ouverte, occupée et opérationnelle pour accueillir les gens. »

Vers quoi sera orientée cette structure ?

« On a voulu tourner les choses autour de l’abeille. À l’étage, on aura une ruche transparente où on pourra voir les arrivées et les départs des abeilles. On aura deux ruches pédagogiques, deux salles d’expositions, certaines permanentes, d’autres modifiées plus régulièrement, des ateliers… On va travailler sur l’abeille noire, la race locale, en voie de disparition. On envisage aussi de faire une nurserie pour les abeilles noires. C’est un projet communautaire : il faut les sauver ! »

Une Maison de la nature, mais pas que cela…

Loin de se cantonner à ce projet, la municipalité espère, à terme, créer un véritable écrin de verdure en prenant appui sur le Parc Galamé.

« On aurait toute une zone qui tournerait autour de la biodiversité. Au-delà des arbres qui bordent l’étang de pêche, on aimerait faire une sorte de ceinture d’eau. Ce serait une protection naturelle. On aimerait également racheter tous les champs qui se situent derrière, afin de pouvoir y faire des marais naturels, d’y planter des légumes », souligne Éric Rommel.

Ce projet d’envergure verra le jour au fil des mois et des années. Crise financière oblige, « on avancera tout doucement », déclare le maire.

Il complète : « Je pense que pour la fin du mandat, on aura bien avancé là-dedans, surtout au niveau des balades et des circuits nature. Ces derniers seront mis en place, notamment pour les écoles, afin que les enfants puissent voir ce qui se fait au Parc Galamé en matière de biodiversité, et ce à n’importe quelle saison. La nature a quelque chose à dire toute l’année. À nous de le faire savoir ! » De quoi rendre le Parc Galamé encore plus attrayant qu’il ne l’est déjà…

« On a l’aire de baignade, la promenade, l’aire de pêche : tout ce qu’il faut pour se retrouver dans la nature ! Mais on inventera encore des choses. Ça va être l’endroit de loisirs de la commune de Loon-Plage », conclut Éric Rommel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents