Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Apinord Dunkerque et son rucher-école

Apinord Dunkerque et son rucher-école

APINORD DUNKERQUE participe à la défense de l'Abeille Noire et de la bio-diversité en Flandre-Maritime au-travers d'évènements et de partenariats avec diverses associations, collectivités et entreprises. Son rucher-école, créé en 2004 par une bande d'apiculteurs passionnés par l'abeille, menée par Didier ROMMEL, organise chaque année une session de cours d'octobre à septembre. Il est situé au sein de l'EPLEFPA des Flandres, LPA de Dunkerque - 1072, rue de Leffrinckoucke - 59240 DUNKERQUE. Pour tout contact : apinord.dunkerque@yahoo.fr


Réponse du SNA à la consultation publique sur le projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 28 novembre 2003 relatif aux conditions d’utilisation des insecticides et acaricides à usage agricole en vue de protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs

Publié par Les Ruchers d'Apinord sur 21 Décembre 2014, 21:03pm

Catégories : #Défense de l'Abeille

Paris, le 10 décembre 2014
Réponse à la consultation publique sur le projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 28 novembre 2003
relatif aux conditions d’utilisation des insecticides et acaricides à usage agricole en vue de
protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs
Le Syndicat national d’apiculture,
en sa qualité de représentant non seulement des apiculteurs mais aussi des pollinisateurs et plus
particulièrement des abeilles mellifères, premières victimes co-latérales des sus nommés « produits
phytopharmaceutiques » dans le projet d’arrêté
en sa participation au Comité apicole, du 29 septembre dernier, au sein duquel le projet d’arrêté a été
débattu
souhaite soulever les points suivants :
Si l’article 1er est une avancée car il précise que l’« Heure légale du coucher du soleil », [est] l’heure définie
par l’éphéméride du lieu le plus proche de l’implantation de la culture concernée par le traitement. », il n’en
reste pas moins que l’apparition de la vigne et du maïs dans l’article 3 est pour nous une découverte. Lors
des échanges avec l’administration, le Comité apicole et par là même, les différents syndicats apicoles
nationaux avaient souhaité accorder uniquement leur soutien aux producteurs de fève, fèverole dans la
lutte contre la bruche en raison de limites techniques, sous réserve que ces derniers préviennent les
apiculteurs voisins de leur cultures (sans oublier les apiculteurs transhumants). De même, une température
de sécurité de 10°C avait été demandée.
Aussi, nous renouvelons ici notre demande d’inclure les fongicides dans ce projet d’arrêté modifiant l’arrêté
du 28 novembre 2003 et non les seuls insecticides et acaricides. A plusieurs reprises, nous avons demandé la
prise en compte des fongicides, dont la toxicité pour les abeilles est démontrée. En effet, les contrôles
s’avèreront très compliqués car le représentant de l’Etat en charge du contrôle n’aura pas les ressources
nécessaires à la bonne vérification du contenu de la cuve. De plus, nous souhaitons vous rappeler la plus
grande efficacité des fongicides en traitement nocturne (à dire d’experts, un gain de 30% sur la quantité de
matière active), ceci permettrait donc de mettre en place un système gagnant/gagnant pour le couple
agriculteur-apiculteur. Sans compter sur l’argument de santé publique : un usage à la tombée de la nuit de
tous les pesticides permettrait une meilleure protection de la société et d’éviter ainsi d’autres incidents
d’intoxication (cf. intoxication des écoliers dans le bordelais, le 5 mai 2014).
Enfin, concernant ce projet d’arrêté, il est bien spécifié sur le site du Ministère que les modifications ont
pour but de protéger les insectes pollinisateurs, or nous renouvelons ici nos craintes concernant la
mésinterprétation et les mésusages que cette « mention Abeilles » modifiée ne lèvera pas ; à savoir, les
risques encourus par nos abeilles car ces produits ne sont pas inoffensifs pour elles. Il n’est aucunement fait
référence au logotype alors que la modification de ce dernier a été réclamée par l’ensemble de la filière.
Nous souhaitons un logotype explicite illustrant la toxicité du produit pour les abeilles et autres insectes
pollinisateurs.

Réponse du SNA à la consultation publique sur le projet d’arrêté modifiant l’arrêté du 28 novembre 2003 relatif aux conditions d’utilisation des insecticides et acaricides à usage agricole en vue de protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents